18
Feb

2019 : Une année particulière pour le projet MESH !

Toute l'équipe du projet MESH espère que l'année 2019 a bien débuté, et qu'elle s'annonce riche en projets innovants !

 

Pour MESH, l'année 2019 est une étape importante car elle marque la fin d'une première phase de nos recherches. En effet, nous arrivons au terme de notre contrat avec l'ADEME entamé suite à l'appel à projets de recherche MODEVAL URBA 2015. Ces derniers mois, l'équipe s'est concentrée à produire le rapport final regroupant l'ensemble de nos travaux depuis 2015.

 

Toute l'équipe MESH - l'agence Franck Boutté Consultants, le Lab'Urba, Francesco Cingolani et la Sadev 94 - est très fière des explorations menées au travers de ce projet, tant sur le plan scientifique (état de l'art, système d'indicateurs, développement d'outils de génération paramétrique et d'optimisation…) que sur le plan opérationnel (mises en application sur la ZAC Ivry-Confluences, collaboration avec des urbanistes sur différents concours, échanges avec les aménageurs et décideurs…). Le projet MESH espère ainsi avoir apporté sa pierre à l'émergence d'un urbanisme paramétrique, où la qualité environnementale est au cœur du projet, et est portée par l'ensemble des acteurs dans un processus de co-conception pluridisciplinaire.

 

Un petit aperçu de ce rapport final et trois posters de synthèse sont consultables ci-dessous.

 

Une première étape s'achève ; et la suivante démarre ! De nombreuses perspectives de développement scientifique et opérationnel se dessinent suite à ces travaux : nous ambitionnons de poursuivre le projet MESH et d'approfondir notre approche des formes urbaines par la qualité environnementale.

Nous publierons prochainement des articles sur ces futurs développements : "stay tuned !"

Extrait du rapport final de MESH (1) © MESH
Extrait du rapport final de MESH (2) © MESH
Extrait du rapport final de MESH (3) © MESH
Extrait du rapport final de MESH (4)
Extrait du rapport final de MESH (5) © MESH
Poster MESH (1/3) © MESH
Poster MESH (2/3) © MESH
Poster MESH (3/3) © MESH